Situation de départ

Faits

Chaque année près d’un million d’accidents non professionnels en Suisse ont lieu.

​Blessés

 

Les chutes à domicile ou durant les loisirs sont la cause d’environ un quart des accidents (285'000) – accidents de sport non compris. 88'000 personnes âgées de 65+ sont concernées chaque année (Ø 2011–2015).

 

Décès

 

Des 2330 cas de décès (Ø 2011–2015), 1'600 sont dus à une chute, dont 1520 concernent des personnes de plus de 65 ans.

 

Conséquences

Outre les conséquences physiques d’une chute, 70% des personnes ayant chuté ressentent une peur de rechuter, ce qui a comme impact de restreindre les activités quotidiennes.

Coûts

 

Les chutes liées à l’âge ont aussi des répercussions fracassantes sur les coûts : rien que les frais hospitaliers et de soins des personnes âgées de 65+ après une chute s’élèvent à 470 Mio. CHF par année. Outre les coûts liés aux soins, d’autres frais matériels sont générés (coûts indirects liés à la perte d’autonomie, l’administration, etc.) – pour un total annuel de 1,7 Mia. CHF.

 

Lieu d’accident

 

Près de la moitié des chutes des personnes âgées de 65+ (43'000) surviennent dans la sphère privée, principalement dans le salon et la chambre à coucher (11'000), les escaliers (6000) ou le jardin (6000).  70% des chutes ont lieu au rez-de-chaussée, 15% dans les escaliers ou sur des marches, 13% en hauteur, 2% sont non classifiables. Les escaliers présentent un risque particulier, d’autant plus que les conséquences de ces chutes sont généralement plus graves.

Plus d’informations : BPA, Rapport annuel: Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse. Circulation routière, sport, domicile et loisirs. Berne: BPA, 2019. Le rapport est publié chaque année : www.bfu.ch/fr/dossiers/chutes

Quelles sont les causes des chutes ?

Plus l’âge avance, plus le risque de chute augmente. Les causes pour les personnes de 65+ sont souvent multifactorielles. Celles qui souffrent de maladie chronique et/ou qui ont déjà chuté ont un risque accru de (re-)chute.  

 

Facteurs de risque individuels (intrinsèques)

  • Fonte musculaire, diminution de l’équilibre (liées à l’âge)

  • Evolution liée à l’âge (habilités motrices, sensorielles, cognitives)

  • Diminutions liées à l’alcool, médicaments, etc.

  • Santé physique diminuée (maladie, surpoids ou insuffisance pondérale, etc.)

  • Santé psychique diminuée (dépression, anxiété, démence, etc.)

  • Comportement individuel à risque

 

Facteurs de risque environnementaux (extrinsèques)

  • Infrastructure privée ou publique non sécurisée (pas de main courante aux escaliers, revêtements de sols glissants, trottoirs gelés, etc.)

  • Habitat non sécurisé/non adapté à l’âge (mauvais éclairage, câbles apparents, ameublement peu pratique, etc.)

  • Matériel non sécurisé (échelles défectueuses, mauvaises chaussures, etc.)

  • Manque de perception du danger par le personnel soignant

Parachutes_mitClaim_CMYK.jpg

© 2019 Projekt StoppSturz / Parachutes